Blog ENI : Toute la veille numérique !
Offre estivale️ ☀️ : de -20% à -30% sur les livres en ligne et vidéos, avec le code PLAGE Cliquez ici !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Gestion collaborative de projets avec Teams et Microsoft 365
  3. L’essentiel de la gestion de projet
Extrait - Gestion collaborative de projets avec Teams et Microsoft 365 Méthodologie et bonnes pratiques
Extraits du livre
Gestion collaborative de projets avec Teams et Microsoft 365 Méthodologie et bonnes pratiques Revenir à la page d'achat du livre

L’essentiel de la gestion de projet

Qu’est-ce qu’un projet ?

Introduction

Avant de se focaliser sur la gestion collaborative de projet, il paraît judicieux en introduction de rappeler ce qu’est un projet et sa raison d’être afin de remettre en contexte nos propos. En effet, parler directement de gestion de projet pourrait laisser croire que toute action au sein d’une organisation peut être qualifiée de projet : ce n’est pas du tout le cas !

Il n’existe pas une seule et unique définition de la notion de projet, cependant toutes mettent en avant un certain nombre de caractéristiques que nous allons étudier dans les sections qui vont suivre.

Définition et caractéristiques

Dans le cadre de cet ouvrage, nous allons nous appuyer sur deux définitions de la notion de projet.

Tout d’abord, la norme ISO 21500 définit un projet de la manière suivante :

« Un projet est un ensemble unique d’activités coordonnées et contrôlées, avec des dates de début et de fin, exécutées pour atteindre des objectifs spécifiques », Norme NF ISO 21500 | Lignes directrices sur le management de projet (2e édition, AFNOR, 2021)

Cette définition met en avant quatre caractéristiques importantes :

  • Un projet est constitué d’un ensemble d’actions à réaliser (activités).

  • Un projet se déroule dans un cadre...

Mode projet

Introduction

Le mode projet est caractérisé par trois piliers fondamentaux :

  • une organisation dédiée au projet ;

  • une démarche structurée pour atteindre les objectifs fixés ;

  • des modes de fonctionnement adaptés à la réalisation d’un projet.

Ces trois piliers reposent chacun sur plusieurs éléments qui sont présentés dans le tableau ci-après et qui seront décrits dans les sections suivantes.

Organisation

Démarche structurée

Modes de fonctionnement

  • Identification des acteurs

  • Définition des rôles et responsabilités

  • Définition du cycle de vie du projet

  • Choix d’une approche

  • Transversalité

  • Collaboration

Les principaux éléments du mode projet

Organisation

Identification des acteurs

Dans le cadre d’un projet, de nombreuses personnes sont susceptibles d’intervenir : clients, membres de l’équipe projet, experts métiers, partenaires, etc. Toutes ces personnes qui sont impliquées plus ou moins directement dans le projet sont appelées « parties prenantes ». Ces parties prenantes peuvent influencer les objectifs et les résultats du projet.

Pour coordonner et gérer ces parties prenantes, il est nécessaire d’établir des rôles précis auxquels seront attachées des responsabilités vis-à-vis du projet :

  • acteurs-projet ;

  • commanditaire ;

  • équipe projet ;

  • responsable de projet ;

  • équipe de management de projet ;

  • acteurs-métier.

images/01SB01.PNG

Les parties prenantes d’un projet (Source : AFITEP)

Voici une description de ces différentes parties prenantes donnée par l’AFITEP dans le cadre du Dictionnaire de management de projet AFITEP (4e édition, AFNOR Éditions, 2010) :

Acteurs-projet

Un acteur-projet est une personne physique ou morale qui :

  • prescrit, apporte son soutien, achète, évalue, réoriente, voire arrête le projet (client, maître d’ouvrage, commanditaire, partenaires du projet, destinataires, etc.) ;

  • pilote le projet (responsable de projet, maître d’œuvre, directeur de projet, coordinateur de projet, etc.) ;

  • réalise le projet (assistant chef de projet, membre de l’équipe projet, acteur-métier...

Méthodologies de management de projet

Introduction

La mise en place et l’exploitation du mode projet qui vient d’être présenté nécessitent de maîtriser de nombreux éléments pour mener à bien un projet. C’est la raison pour laquelle des méthodologies de management de projet ont été mises au point. S’il en existe un très grand nombre, seules certaines sont plus largement répandues et utilisées. Parmi celles-ci, on peut par exemple citer :

  • PMBOK

  • PRINCE2

  • SCRUM

Si les deux premières sont généralement considérées comme des approches classiques mêmes si celles-ci se sont ouvertes depuis quelques années à l’agilité, la dernière, SCRUM, fait partie des approches dites agiles. Basées sur le manifeste agile (voir encadré), les méthodes agiles reposent sur un cycle de vie du projet itératif, incrémental et adaptatif où les clients sont beaucoup plus impliqués.

Manifeste agile

Élaboré en 2001 par 17 experts du développement logiciels, le Manifeste agile est constitué de 4 valeurs et de 12 principes fondateurs.

Les 4 valeurs :

- Individus et échanges plus que processus et outils.

- Produit fonctionnel plus que documentation pléthorique.

- Collaboration du client plus que négociation du contrat.

- Réactivité au changement plus que suivi d’un plan.

Les 12 principes :

- Notre priorité est de satisfaire le client en livrant au plus tôt et de manière constante un logiciel de qualité.

- Tout changement, même tardif, des exigences pendant le développement est bienvenu. Les méthodes agiles transforment le changement en avantage compétitif pour le client.

- Livrer régulièrement un logiciel fonctionnel, toutes les deux semaines à deux mois, en préférant la plus petite périodicité.

- Maîtrise d’ouvrage et développeurs doivent collaborer quotidiennement tout au long du projet. 

- Bâtir le projet avec des personnes motivées. Leur donner l’environnement et le soutien dont elles ont besoin et croire en leur capacité à accomplir le travail.

- La plus efficace des méthodes pour transmettre...