Blog ENI : Toute la veille numérique !
Offre estivale️ ☀️ : de -20% à -30% sur les livres en ligne et vidéos, avec le code PLAGE Cliquez ici !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Raspberry Pi
  3. Que faire avec le Raspberry Pi ?
Extrait - Raspberry Pi Le guide incontournable pour exploiter votre nano-ordinateur
Extraits du livre
Raspberry Pi Le guide incontournable pour exploiter votre nano-ordinateur Revenir à la page d'achat du livre

Que faire avec le Raspberry Pi ?

Introduction

Conçu à l’origine à des fins éducatives, le Raspberry Pi a fait la preuve de son adaptabilité. L’objectif initial était de sortir les jeunes générations de leur état de consommateurs contrôlés par l’informatique pour les amener à développer des applications.

En fait, le Raspberry Pi a touché un public beaucoup plus vaste car sa flexibilité lui a ouvert le chemin vers des dizaines d’applications aussi variées qu’inattendues. On le retrouve dans les écoles et les universités mais aussi dans l’industrie, les collectivités locales...

Cet ordinateur de la taille d’une carte de crédit a atteint l’espace en ballon. Il a pris des photos qu’il a transmises vers la terre depuis 40 km d’altitude. Un Airbus A380 ne dépasse pas les 13 km...

De façon plus terre à terre, il équipe des installations domotiques, des alarmes, des media centers, des stations météo, des centraux téléphoniques domestiques. Il anime des robots, des quadcopters, des émulateurs de console de jeux, etc.

Dans ce chapitre, vous découvrirez quelques applications simples à mettre en œuvre qui montrent la diversité des applications à la portée du Raspberry Pi.

Un poste bureautique

Pour des écoles dotées de faibles moyens, dans des pays émergents par exemple, l’utilisation d’une suite Microsoft Office sur un PC équipé d’un système d’exploitation Windows n’est pas envisageable pour des raisons de coût de licences et de matériel.

1. Utiliser LibreOffice

Avec Raspbian Jessie, la suite LibreOffice est installée d’origine. Vous allez maintenant pouvoir profiter d’une suite bureautique qui permet de travailler sur tous les types de documents habituels. Le fonctionnement sur le Raspberry Pi 3 est tout à fait acceptable compte tenu du prix de la solution complète. Reportez-vous au chapitre Utiliser le mode graphique pour le démarrage de la suite LibreOffice.

images/12RI02N.png

La copie d’écran ci-dessus montre le présent chapitre affiché dans LibreOffice.

2. Imprimer

L’impression avec le Raspberry Pi nécessite l’installation d’un serveur d’impression CUPS (Common Unix printing system = système d’impression commun aux systèmes Unix et systèmes compatibles).

 Commencez par vérifier que votre système est à jour et installez CUPS sur le Raspberry Pi.

pi@raspberrypi ~ $ sudo apt-get update 
pi@raspberrypi ~ $ sudo apt-get upgrade 
pi@raspberrypi ~ $ sudo apt-get install cups cups-client 

 Ajoutez au groupe lpadmin...

Un centre multimédia

Avec un processeur quatre cœurs fonctionnant à 1,2 GHz, le SoC du Raspberry Pi 3 est doté d’un GPU permettant de traiter de la vidéo en 1080p. Il est donc tout à fait adapté pour la réalisation d’un centre multimédia domestique.

La faible consommation du Raspberry Pi permet d’utiliser la carte sans ventilation forcée. Le bruit de ventilation est souvent un inconvénient des appareils destinés à diffuser de la vidéo et du son. Avec le Raspberry Pi 3, cet inconvénient est totalement éliminé. Toutefois pour une utilisation intensive, l’utilisation d’un radiateur adapté permet de maintenir une température raisonnable du SoC.

Le centre multimédia Kodi a été adapté au Raspberry Pi et plusieurs distributions proposent un paquet simple à installer et à paramétrer : LibreElec, OSMC.

Les copies d’écran de LibreElec sont très sombres en noir et blanc, le fond d’écran de cette application étant bleu foncé et noir. Cependant sur un écran, les textes sont parfaitement lisibles.

1. Installer LibreElec

C’est LibreElec (Libre Embedded Linux Entertainment Center = Centre multimedia libre embarqué sur Linux) qui a été choisi car relativement simple à mettre en œuvre pour un premier centre multimédia. LibreElec est une distribution légère qui intègre le centre multimédia KODI.

 Pour la télécharger, rendez-vous sur la page Download du site raspberrypi.org.

images/12RI10N.png

LibreElec est situé en bas à gauche sur la copie d’écran ci-dessus mais la page de téléchargement de la fondation évolue et les systèmes proposés par des tiers comme les emplacements peuvent différer au moment où vous installerez LibreElec.

 Lorsque vous cliquez sur le logo LibreElec, le lien vous dirige vers la page d’accueil de LibreElec. Dans le menu situé en haut de la page d’accueil de LibreElec, cliquez sur Download.

Une fois sur la page de téléchargement, cherchez sur la page la zone ci-dessous. 

images/12RI11N.png

 Cliquez sur RPi2 and RPi3 (combined) Build pour télécharger l’image au format .gz à installer sur...

Un serveur web

Aujourd’hui chacun peut mettre sur le web les informations qu’il souhaite partager. Vient le moment du choix de l’hébergement. Hébergement mutualisé, serveur dédié dans un datacenter, serveur installé sur un ancien PC hébergé à domicile... le choix est vaste. L’arrivée du Raspberry Pi offre une solution pour des sites web qui attendent un nombre limité de visites. La faible consommation du Raspberry Pi permet de le laisser branché en permanence pour un coût minime. Le Raspberry Pi 3 consomme 700 mA sous 5 volts soit 3,5 W. Sur un an, la consommation est de 3,5 W x 24 h x 365 j = 30 660 Wh soit environ 31 kWh. Le kWh coûte en moyenne 15 centimes d’euro et l’hébergement de votre serveur web reviendra à moins de 5 euros/an.

1. Installer le serveur

Une grande partie des serveurs web installés (50 %) tourne sous Apache (enquête Web Server Survey - Mars 2016). Ce serveur peut fonctionner sur le Raspberry Pi mais son universalité se paye par une consommation importante de ressources. Pour adapter le serveur au Raspberry Pi, une solution légère est préférable.

Les serveurs web comme Nginx ou lighttpd consomment beaucoup moins de ressources tout en fournissant un service efficace.

a. Objectif de l’installation

L’objectif est de publier sur Internet un blog hébergé sur un Raspberry Pi. Le nom de domaine raspiblog.fr a été acheté auprès du registrar BookMyName. La solution retenue pour cet exemple est l’installation sous Raspbian d’un serveur lighttpd. Cette installation basique fonctionne parfaitement avec des pages statiques. Dans un deuxième temps, l’ajout de PHP et MariaDB permettra d’installer WordPress pour mettre en place le blog. Il faudra accepter une certaine lenteur de chargement des pages avec cette configuration plus lourde.

Finalement, la Freebox derrière laquelle le Raspberry Pi est connecté sera paramétrée pour assurer la publication du site web sur Internet. L’adresse IP fixe de la Freebox doit être ajoutée dans la configuration DNS de BookMyName pour que les internautes qui saisissent www.raspiblog.fr aboutissent sur le Raspberry Pi. Consultez la documentation...

Une caméra de vidéo surveillance avec le Pi Zero

La qualité des images fournies par les 8 mégapixels de la caméra du Raspberry Pi, la disponibilité de caméras infrarouge captant des images la nuit et le prix modéré du Raspberry Pi Zero permettent d’envisager la réalisation d’une caméra de surveillance à faible coût.

images/12RI71N.png

Il sera possible de loger l’ensemble des composants dans un boîtier de caméra factice (cf. photo précédente), vendu moins de dix euros dans les magasins discount. Muni de joints, l’indice de protection IP44 de ce boîtier met le matériel qu’il contient à l’abri des corps solides de dimension supérieure à 1 mm et des projections d’eau provenant de toutes directions.

La mise en place d’une caméra de surveillance chez vous, dans une entreprise ou sur la voie publique est soumise à des obligations réglementaires et législatives qu’il vous appartient de respecter.

1. La distribution motionEyeOS

Développée par Calin Crisan, cette distribution réduite (moins de 70 Mo) dispose de tous les ingrédients nécessaires à la mise en place d’une caméra de surveillance. Elle n’est (pour le moment) disponible qu’en anglais. Après l’installation de motionEyeOS, nous parcourrons les différentes options pour configurer les plus importantes dans l’application qui nous intéresse.

motionEyeOS peut gérer plusieurs caméras. La caméra du Raspberry Pi mais aussi des webcams USB. Il faudra vérifier que ces dernières soient compatibles avec Raspbian.

2. Installation de motionEyeOS

 Rendez-vous sur la page de la distribution : https://github.com/ccrisan/motioneyeos/releases

images/12RI73N.png

 Téléchargez la dernière version de motionEyeOS pour le Raspberry Pi. Cette version fonctionnera avec le Raspberry Pi Zero.

Si vous souhaitez utiliser un autre modèle de Raspberry Pi, téléchargez la version correspondant à votre carte.

 Décompressez l’archive obtenue pour en extraire l’image (avec 7zip par exemple). Sous Windows, l’utilitaire Win32DiskImager transférera l’image de la distribution...